Logo fr Global Faire un don

Bases de données: Vers l'abolition de l'asservissement légalisé des migrants grâce au partage d'information

GlobalModifier

Détails du document

 

Impression et sauvegarde

Article de quotidien

Travailleurs temporaires étrangers : de nouvelles règles annoncées sous peu

Date

2014-02-14

Auteurs

Stéphane Parent

Titre du journal

Radio Canada

Texte complet

Ballon d’essai du ministre de L’Emploi pour calmer les critiques?

Le controversé programme canadien de travailleurs temporaires étrangers va offrir une voie rapide d’accès aux régions canadiennes aux taux de chômage plus faibles à ceux dont le métier et la profession sont en demande chez nous.

Cette pré annonce vient d’être livrée par le ministre canadien de l’Emploi Jason Kenney qui précise que son gouvernement présentera en avril finalement sa seconde version améliorée de modifications apportées au programme. La première version a été très critiquée depuis son annonce il y a un peu plus d’un mois.

Ces nouveaux changements en avril constitueront donc peut-être une tentative d’apaisement envers des entreprises, les chambres de commerce et les syndicats qui ont dénoncé certains abus et délais dans le programme actuel.

Le saviez-vous?

Le nombre de travailleurs étrangers temporaires au Canada qui travaillent dans l’industrie touristique et l’agriculture notamment est passé de 186 753 en 2001, à environ 446 847 en 2011.
Le nombre de plaintes concernant des Canadiens qui essuient un refus d’emploi parce que l’employeur préfère la main-d’oeuvre étrangère est en constante augmentation.

Un programme d’immigration temporaire dont l’application sera mieux contrôlée

La deuxième ronde des changements permettrait ainsi d’accélérer le mécanisme d’avis relatif à l’impact sur le marché du travail (AMT), grâce auquel les fonctionnaires fédéraux déterminent s’ils accordent ou non le feu vert à l’entreprise qui demande d’embaucher des travailleurs étrangers, a expliqué le ministre Kenney.

En dernier recours, là où il y a une pénurie réelle de main-d’oeuvre qualifiée, le gouvernement fédéral autoriserait l’accès des employeurs au programme de travailleurs temporaires étrangers.

La première mouture laissait un goût amer, car elle semblait vouloir punir les employeurs

Des associations de gens d’affaires et des groupes de travailleurs se déclaraient perplexes le mois dernier face aux modifications annoncées par le gouvernement canadien de la loi sur les travailleurs étrangers .

Essentiellement le gouvernement proposait de donner plus de pouvoirs aux autorités gouvernementales pour inspecter les activités des employeurs et punir ceux qui abusent du programme qui permet de faire venir au Canada temporairement des travailleurs étrangers lorsqu’il n’y a pas de Canadiens disponibles pour effectuer certaines tâches.

Les nouvelles règles proposées donnaient en principe au gouvernement le pouvoir d’interroger les travailleurs étrangers sur leurs conditions de travail et d’exiger de l’employeur de la documentation prouvant qu’il se plie aux règles du Programme des travailleurs étrangers temporaires.

Aide-mémoire…

Une réforme qui se fait attendre depuis plus de 8 mois

Cédant à l’opinion publique qui est devenue en 2013 plus réfractaire à certains aspects du programme canadien des travailleurs étrangers temporaires, le gouvernement fédéral resserre ses règles.
Les craintes des Canadiens de voir leurs emplois volés par des travailleurs étrangers ont été confirmées durant la dernière année à la suite de certaines révélations fracassantes le printemps dernier dans les journaux.

Liens

Secteurs économiques

General relevance - all sectors

Types de contenu

Policy analysis

Groupes cibles

Sensibilisation du public

Pertinence géographique

Fédéral et National relevance

Sphères d’activité

Science politique

Langues

Français