Logo en Global Donate now

Online Database: Working for the abolition of legalized migrant enslavement through information sharing

GlobalChange

Document Details

 

Print and save

Newspaper article

Travailleur guatémaltèque tué

Date

2011-04-19

Authors

Jean-François Racine

Newspaper title

Journal de Québec

Notes

MONTMAGNY | Un travailleur étranger du Guatemala a péri hier à la suite du violent capotage d'une fourgonnette qui transportait huit employés saisonniers, sur l'autoroute 20, près de Montmagny.

Le drame est survenu vers 15 h 30, en direction ouest. Le groupe d’attrapeurs de volaille revenait de Saint-François-de-Madawaska, à la frontière du Nouveau-Brunswick. Le trajet de 260 km devait les ramener à Saint-Charles de Bellechasse, où est située l’entreprise qui les embauche.

Pour une raison inexpliquée, le conducteur aurait perdu la maîtrise de son véhicule avant de tenter sans succès une manœuvre d’urgence pour reprendre la maîtrise. De toute évidence, l’embardée a été brutale.

Au total, quatre occupants ont subi des blessures mineures. Trois autres sont dans un état très sérieux. L’un d’entre eux a été transporté d’urgence à Québec, puisque sa vie serait menacée.

La scène de l’accident laissait voir d’importantes traces de sang à l’extérieur et à l’intérieur de l’habitacle, de même que sur la chaussée. Des effets personnels et du matériel de travail agricole se trouvaient partout au sol avec les débris et les éclats des vitres fracassées.

Aucune collision n’est survenue avec une autre automobile. Les conditions routières étaient bonnes au moment de l’accident. De fortes rafales de vent balayaient toutefois le secteur. La Sûreté du Québec aura à analyser diverses hypothèses : fausse manœuvre, sommeil, obstacle à éviter ou malaise.

Un détour forcé par la route 132 a été imposé aux voyageurs pendant environ trois heures.

Choc important

Le propriétaire de l’entreprise Trans Vol, qui recrute les salariés hors du pays, était fortement secoué par les événements.

« J’arrivais de Québec quand j’ai appris ce qui s’était passé. J’ai demandé à quelqu’un qui parle espagnol de se rendre tout de suite à l’hôpital », raconte Yvan Cloutier.

Les plus expérimentés étaient à son emploi depuis trois ans, pour des séjours de huit ou neuf mois consécutifs. « Ce sont de très bons travailleurs. J’ai parlé au consulat pour avertir les familles là-bas. Celui qui est décédé venait d’avoir un enfant. Pour la suite, c’est le bon Dieu qui va décider. »

L’homme d’affaires précise également qu’il s’agissait d’un camion flambant neuf, en très bon état. « Il roulait à 110 km/h. Il serait tombé sur le côté de la route. Pour revenir, il aurait donné un coup de roue un peu trop sec et il s’est mis à faire des tonneaux. »

L’épuisement ne serait pas en cause non plus, puisque les travailleurs avaient trois jours de six heures et demie d’ouvrage à effectuer. Ailleurs en province, d’autres entreprises embauchent des travailleurs du Guatemala pour exercer le dur métier d’attrapeurs de poulet.

Troisième cas en 2011

En février 2011, un accident impliquant un minibus qui transportait 13 travailleurs a fait un mort, sur l’autoroute 40, à Trois-Rivières, en Mauricie. Quelques jours plus tard, une collision frontale à Sainte-Geneviève-de-Berthier, dans Lanaudière, a fait cinq victimes et 16 blessés.

Les cinq victimes étaient aussi des ramasseurs de poulet travaillant pour l’entreprise Pigeon 2006.

En janvier 2008, sept membres de l’équipe de basket-ball de l’école secondaire de Bathurst et la conjointe de l’entraîneur ont été tués lorsque leur fourgonnette était entrée en collision avec une semi-remorque. Un débat sur la sécurité de ce type de véhicule avait suivi.

Links

Economic sectors

Agriculture and horticulture workers

Content types

Documented cases of abuse

Target groups

Policymakers, Public awareness, Employers, agencies and their representatives, Unions, and NGOs/community groups/solidarity networks

Geographical focuses

Quebec

Languages

French