Logo es Total Donar

Un recurso en línea para los derechos de los trabajadores de la red (in) migrantes

TotalCambio

Detalles del documento

 

Imprima y guarde

Informe / Comunicado de prensa

Ontario NDP pledges to restore Ontario farm worker rights - Le NPD ontarien promet de rétablir les droits des travailleurs agricoles de l’Ontario

Fecha

2011-10-03

Autores

UFCW Canada

Resumen

English:

The Ontario NDP has pledged to restore the rights of Ontario farm workers that were stripped away by the Harris Conservative government in 1995, if Andrea Horwath and her party form the next Ontario government. On September 25, the Ontario NDP leader signed a pledge to restore the collective bargaining and unionization rights of agriculture workers in Ontario: rights they last had under a previous Ontario NDP government.

Français:

Le NPD ontarien a promis de rétablir les droits des travailleurs agricoles de l’Ontario, droits que le gouvernement conservateur de Mike Harris avait supprimés en 1995, si Andrea Horwath et son parti forment le prochain gouvernement en Ontario. Le 25 septembre, la chef du NPD ontarien a signé un engagement visant à rétablir les droits des travailleurs agricoles de l’Ontario à la négociation collective et à la syndicalisation, droits dont ils ont joui pour la dernière fois dans la province sous le régime d’un gouvernement néo-démocrate ontarien.

Título de la serie

UFCW Canada Human Rights Department Release

Institución responsable

UFCW Canada

Texto completo

English:

The Ontario NDP has pledged to restore the rights of Ontario farm workers that were stripped away by the Harris Conservative government in 1995, if Andrea Horwath and her party form the next Ontario government. On September 25, the Ontario NDP leader signed a pledge to restore the collective bargaining and unionization rights of agriculture workers in Ontario: rights they last had under a previous Ontario NDP government.

In the early 1990's, under the then-led Ontario NDP government, legislation was introduced that allowed Ontario farm workers to unionize just like other workers in the province. But in 1995, newly elected Conservative Premier Mike Harris discarded that legislation, and re-introduced a farm union ban. Tim Hudak, the current leader of the Ontario PC party, was a member of the Harris caucus when the ban was instituted. Since then the discriminatory ban has been at the centre of a number of legal battles, including a recent decision by the International Labour Organization (ILO), an agency of the United Nations, that the Ontario ban violates the human rights of agriculture workers in Ontario.

The case was brought to the ILO by UFCW Canada, the country's largest private-sector union. In association with the Agriculture Workers Alliance (AWA), UFCW Canada also operates 10 agriculture worker support centres across Canada, including four in Ontario. For more than two decades UFCW Canada has led a campaign for enhanced labour, workplace and safety rights for agriculture workers. Throughout that time the Ontario NDP has consistently pressured the Ontario government to stand down from its farm ban and end the discrimination, including Horwath's latest pledge to take legislative action if she leads the next government.

"We commend Andrea Horwath and the NDP for standing up for full and equal rights for Ontario agriculture workers," says Wayne Hanley, the national president of UFCW Canada and the AWA. "Labour rights are human rights: something that for the past two decades has been brushed aside by the likes of Mike Harris, Tim Hudak, and the corporate industrial agriculture lobby which has made enormous profits on the backs of vulnerable farm workers. It is long overdue for Ontario agriculture workers to enjoy the same rights and protections as every other worker in Ontario."

If a Horwath government is elected its pledge would ultimately restore collective bargaining and union rights to more than 80,000 domestic and migrant workers in the Ontario agriculture industry.

Français:

Le NPD ontarien a promis de rétablir les droits des travailleurs agricoles de l’Ontario, droits que le gouvernement conservateur de Mike Harris avait supprimés en 1995, si Andrea Horwath et son parti forment le prochain gouvernement en Ontario. Le 25 septembre, la chef du NPD ontarien a signé un engagement visant à rétablir les droits des travailleurs agricoles de l’Ontario à la négociation collective et à la syndicalisation, droits dont ils ont joui pour la dernière fois dans la province sous le régime d’un gouvernement néo-démocrate ontarien.

Au début des années 90, sous le règne du NPD ontarien d’alors, a été adoptée une loi qui permettait aux travailleurs agricoles de l’Ontario de se syndiquer comme les autres travailleurs de la province. Mais en 1995, le premier ministre conservateur nouvellement élu Mike Harris a abrogé cette loi pour réimposer une interdiction des syndicats de travailleurs agricoles. Tim Hudak, l’actuel chef du parti conservateur ontarien, faisait partie du caucus de Mike Harris quant l’interdiction a été instituée. Depuis lors, l’interdiction discriminatoire a été au centre de nombreuses batailles juridiques dont une récente décision de l’Organisation internationale du Travail (OIT), un organisme des Nations Unies, qui considère l’interdiction comme une violation des droits de la personne des travailleurs agricoles de le la province.

L’affaire a été portée devant l’OIT par les TUAC Canada, le plus grand syndicat du secteur privé du pays. En collaboration avec l’Alliance des travailleurs agricoles (ATA), les TUAC Canada gèrent 10 centres de soutien pour travailleurs agricoles répartis dans les diverses régions du pays, dont quatre en Ontario. Pendant plus de deux décennies, les TUAC Canada ont mené une campagne visant à l’amélioration des droits au travail et des droits à la sécurité des travailleurs agricoles. Tout au long de cette période, le NPD ontarien a entrepris d’incessantes démarches visant à faire pression sur le gouvernement de l’Ontario pour qu’il abandonne l’interdiction imposée aux travailleurs agricoles et mette fin à la discrimination, y compris la toute dernière promesse faite par Andrea Horwath de recourir à la justice si elle prend les reines du prochain gouvernement.

« Nous félicitons Andrea Horwath et le NPD qui prennent à cœur de défendre la cause des travailleurs agricoles pour qu’ils obtiennent des droits égaux et à part entière », de dire le président national des TUAC Canada et de l’ATA, Wayne Hanley. « Les droits syndicaux sont des droits de la personne, droits qui pendant les deux dernières décennies ont été écartés par les Mike Harris en puissance, Tim Hudak, et le lobby agro-industriel qui a fait d’énormes profits aux dépens des travailleurs agricoles vulnérables. Il est grand temps que les travailleurs agricoles de l’Ontario aient les mêmes droits et protections que les autres travailleurs ontariens. »

Si un gouvernement Horwath est élu, quelque 80 000 travailleurs nationaux et migrants de l’industrie agricole de l’Ontario verront se rétablir leurs droits à la syndicalisation et à la négociation collective tel que promis.

Conexiones

Los sectores económicos

Agriculture and horticulture workers, General farm workers, y Harvesting labourers

Tipos de contenido

Policy analysis

Los grupos destinatarios

Trabajadores (in) migrantes, Periodistas, Conciencia Pública, Los empleadores y las agencias de empleo, Los sindicatos, y ONG / grupos comunitarios / redes de solidaridad

Áreas de regulación

Derecho a organizarse, Normas Laborales, Salud y Seguridad, y Derecho a la igualdad (origen nacional)

Relevancia geográfica

Ontario

Esferas de la actividad

Ciencias Políticas

Idiomas

Francés y Inglés